Archives de
Auteur : medespoir-ch-ad

Quels sont les risques après la pose d’un implant dentaire

Quels sont les risques après la pose d’un implant dentaire

S’il est désormais plus facile de procéder au remplacement d’une dent perdue en procédant à la pose d’un implant dentaire, cette technique, malgré les nombreux avantages qu’elle présente, recèle néanmoins des inconvénients ou des risques qu’il serait important de connaître avant de se lancer. L’implant dentaire désigne en effet une racine artificielle en titane, qui est inséré dans le maxillaire et qui doit recevoir une prothèse dentaire amovible ou fixée. Cet article présente aussi bien les risques que les contre-indications de l’implant dentaire.

Les complications de l’implant dentaire

La pose de l’implant dentaire comporte, comme toute autre chirurgie, un risque de complications. Bien que ces complications puissent être facilement soignées, ou qu’il soit possible de les éviter pour certaines, il en existe et elles doivent être connues.

Parmi les complications les plus fréquentes, il y a notamment le risque d’infection de la zone d’implantation ; un risque de blessures ou de dommages pouvant concernés soit la dent elle-même, soit les vaisseaux sanguins ou bien alors la mâchoire ; il peut se présenter aussi un risque de rejet de l’implant comme c’est le cas avec tout corps étranger introduit dans l’organisme ; voire, un risque de saignement prolongé.

Structure dent et position implant dentaire

Les causes des complications dues à l’implant dentaire

Le plus souvent, les complications liées à l’implant dentaire résultent autant des causes propres à l’intervention qu’aux causes exogènes.

Une infection post-implant dentaire résulterait par exemple du tabagisme, du diabète, d’une mauvaise hygiène bucco-dentaire ou d’une maladie des gencives, pouvant entraîner par la suite une inflammation.

Le risque peut aussi résulter de l’échec de l’ostéo-intégration, c’est-à-dire lorsque n’est pas suffisamment intégré dans l’os de la mâchoire, en raison de l’insuffisance de la qualité et de la quantité de l’os.

Une dent voisine peut aussi provoquer le déplacement de l’implant dentaire, et donc causer une complication, si l’implant avait été placé trop près de cette dent.

Les contre-indications de l’implant dentaire

La pose de l’implant dentaire n’est pas conseillée chez les personnes souffrant de problèmes cardiaques (maladies cardiaques, insuffisance cardiaque, infarctus, etc.). Elle est aussi interdite chez les personnes souffrant d’un cancer en évolution, de maladies immunologiques, de maladies psychiatriques ; ou des personnes sous traitement immunosuppresseur, ou prenant un traitement de l’ostéoporose.

Que faire des petites veines sur le nez

Que faire des petites veines sur le nez

Avoir des joues rouges est un phénomène tout à fait normal lorsque cela survient après une activité sportive. Mais, lorsque cela devient persistant, il faut sans doute s’en inquiéter car cela peut cacher une couperose.

La couperose se manifeste par l’apparition de petites veines rougeâtres ou bleuâtres sur les joues et sur le nez. Loin d’avoir éclaté comme il peut être commun de le croire, ces veines ont simplement perdues leur capacité de contraction mais reste toujours dilatées. Si la couperose est fréquente chez les femmes, en particulier, on la retrouve plus chez celles ayant un teint clair, des cheveux roux clairs ou des tâches de rousseur. Les causes de la couperose sont nombreuses ainsi que les moyens de la traiter.

Causes de la couperose

Les varicosités du visage sont dues à une dilatation importante des petites veines superficielles. Chez certains, il s’agit d’un phénomène héréditaire, tandis que chez d’autres, des facteurs climatiques comme le soleil ou le froid peuvent être à l’origine des rougeurs du visage. D’autres facteurs qui exacerbent la couperose sont entre autres, l’hypertension et une consommation excessive d’alcool.

Outre les rougeurs au visage, la couperose se manifeste par la peau sèche, une peau sensible provoquant une sensation de brûlure, des petites veines visibles sur le nez et les joues. En constatant ces divers symptômes, il est souhaitable de consulter un dermatologue pour le traitement le mieux indiqué.

Traitement de la couperose

Bien que ce soient des petits vaisseaux apparents sur le nez, et que cela peut être disgracieux, le traitement ne nécessite pas une rhinoplastie, mais un traitement cosmétique la plupart du temps. Il existe des produits de beauté destinés précisément à soigner la couperose.

Pour masquer efficacement la couperose, il est souhaitable d’utiliser des correcteurs verts plutôt que des crèmes. Dans ce cas, pour obtenir un effet naturel, il faut appliquer une couche fine plutôt qu’épaisse. Après l’application de cette fine couche, il faut la laisser sécher avant d’y appliquer ensuite le fond de teint.

En dehors de ces produits, un traitement de la couperose au laser peut être envisagé. Le traitement laser de la couperose ne peut être décidé que par un dermatologue qui en fonction du type de peau du patient, pourra lui conseiller le laser le mieux adapté à son cas.

Si l’idée de se traiter au laser n’est pas du goût du patient, il peut aussi envisager un traitement médicamenteux de la couperose.

C’est quoi l’acide hyaluronique ?

C’est quoi l’acide hyaluronique ?

Aujourd’hui produit phare de la médecine esthétique, l’acide hyaluronique est, sur le plan chimique, un glycosaminoglycane non sulfaté, présent dans l’organisme. On la retrouve notamment dans l’humeur vitrée, dans le liquide synovial, dans le cordon ombilical, etc. Elle intervient précisément dans la protection des articulations et de la peau. L’acide hyaluronique joue dans le corps plusieurs rôles. Quelles sont ces différentes fonctions?

L’acide hyaluronique dans le corps

On retrouve une certaine quantité d’acide hyaluronique dans chaque individu. On estime à près de 15g la quantité présente chez une personne dont le poids est de 70kg. Toujours selon ses estimations, il y a un renouvellement quotidien de 5g. La moitié de l’acide hyaluronique présente dans l’organisme se retrouverait dans la peau.

Mais seulement, avec le temps, on assiste à une dégradation de l’acide hyaluronique. C’est ainsi qu’un cinquantenaire aura perdu presque la moitié de cette acide hyaluronique naturelle. Ce qui explique l’apparition des rides sur la peau. Puisque la quantité restante ne permet plus la régénération cutanée. D’où la perte de l’éclat de la peau.

Les fonctions de l’acide hyaluronique

Au niveau des articulations, l’acide hyaluronique permet de rendre le liquide synovial plus visqueux et le cartilage plus élastique. Au niveau de la peau, elle aide au comblement des espaces intercellulaires ainsi qu’à l’hydratation et la cohésion tissulaire.

Parmi ses autres propriétés, on retiendra par exemple qu’elle a une fonction anti-angiogenèse, qu’elle joue un rôle important dans la cicatrisation, dans l’inflammation, les cancers et dans les réactions immunitaires.

L’acide hyaluronique médical

Compte tenu du fait que l’acide hyaluronique naturelle est nécessaire dans l’organisme, mais qu’elle se désagrège au fil des ans, la recherche a permis sa fabrication industrielle.

Deux principales techniques permettent alors d’en fabriquer :

  • Soit, on l’obtient par extraction, broyage, traitement et purification de crêtes de coq ;
  • Soit on procède à une synthétisation des filaments d’acide hyaluronique par des bactéries (fermentation bactérienne).

L’acide hyaluronique ainsi obtenue sert à un usage biomédical.  En chirurgie ophtalmique par exemple, domaine dans lequel l’acide hyaluronique médical a été utilisée pour la première fois, elle permet le traitement de la cataracte, du glaucome, etc. Utilisée aussi comme traitement antidouleurs, elle aide au traitement de l’arthrose, etc.

Dans le domaine de la cosmétique, l’acide hyaluronique a de nombreuses applications esthétiques. Elle constitue aujourd’hui un produit majeur dans le comblement des rides, la correction des volumes du visage (tempes, pommettes, menton, etc.) et du corps (augmentation du pénis, augmentation mammaire, etc.)

Quelles sont les maladies des paupières

Quelles sont les maladies des paupières

Outre le fait d’embellir le regard comme elles le font, les paupières jouent un rôle important dans la protection des yeux. Les cils protègent les yeux contre la poussière, et le liquide lacrymal résultant de l’abaissement des paupières permet d’évacuer d’autres particules présentes dans l’œil. Ce ne sont pas toutes les affections palpébrales qui, comme les paupières tombantes, nécessitent une blépharoplastie. Il existe de nombreuses autres pathologies palpébrales. Une inflammation des glandes de Zeiss peut notamment entraîner une maladie des paupières.

  • L’orgelet

Il s’agit d’un abcès sur la partie externe des paupières. Il est causé par une suppuration des glandes de Zeiss et se manifeste par une irritation et la sensation d’avoir dans l’œil un corps étranger. Ce nom lui vient du fait qu’il a la forme d’une graine d’orge. Il se caractérise d’abord par un point jaune qui se ramollit ensuite avant d’éclater finalement pour laisser couler du pus. Sa guérison se fait en 4 jours.

  • Le chalazion

Il a les mêmes dimensions que l’orgelet, mais son inflammation est plus aigüe. C’est un nodule dont le développement se fait dans l’épaisseur du tarse et qui croît lentement. Il peut faire suite à l’orgelet. Il est néanmoins plus difficile à guérir. Le chalazion nécessite un traitement chirurgical.

  • La blépharite ciliaire

Elle se manifeste principalement sur le rebord de la paupière. D’abord, il y a un gonflement, ensuite un rougissement de la peau et, enfin, il se développe de petites pellicules entre les cils. Lorsqu’elle est plus grave, il se forme de petits abcès. Les complications de cette blépharite peuvent être plus graves. D’évolution longue, la blépharite ciliaire peut avoir pour complications une conjonctivite, un défaut de la vision, etc.

  • L’entropion

Cette affection de la paupière concerne davantage les personnes âgées chez qui elle se manifeste par une paupière retournée vers l’intérieur (la paupière inférieure généralement). Il existe 2 types d’entropion, à savoir l’entropion spasmodique et l’entropion cicatriciel.

L’entropion spasmodique résulte soit d’un bandage gardé trop longtemps ou d’une conjonctivite chronique. Il peut aussi être la conséquence d’un spasme du muscle orbiculaire.

L’entropion cicatriciel quant à lui peut résulter d’un trachome, d’une lésion caustique ou d’une brûlure.

  • L’ectropion

Il s’agit du retournement de la paupière vers l’extérieur. En fonction de sa gravité, on distinguera trois types d’ectropion.

  • L’ectropion du 1er degré, c’est lorsque le rebord de la paupière est simplement écarté de la surface du globe oculaire ;
  • L’ectropion de 2nd degré, en cas d’accentuation du retournement palpébral et que la conjonctive est plus visible ;
  • L’ectropion de 3ème degré, quand le retournement de la paupière vers l’extérieur est complet de même que la conjonctivite.

Outre ces principales affections, on peut aussi avoir des cas de spasmes du muscle orbiculaire, de blépharospasme, de paralysie du muscle orbiculaire, de blépharoptose ou ptose des paupières qui concerne souvent autant les paupières supérieures que les paupières inférieures.

Causes et traitements des varicosités

Causes et traitements des varicosités

Que l’on parle de varice ou de varicosité, on désigne simplement une veine inesthétique. Visibles à travers la peau, les varicosités sont des vaisseaux sanguins pouvant avoir différentes colorations (rougeâtre ou bleuâtre). Plus précisément, il s’agit de veines dilatées, tortueuses et fortement disgracieuses qui peuvent apparaître aussi bien au niveau des membres inférieurs qu’au niveau du visage. Mais, qu’est-ce qui est à l’origine de ces varicosités et quelle est le traitement approprié ?

Causes des varicosités

Femmes ou hommes sont sujets aux varicosités. Les femmes peut-être un peu plus. Et là, il faut accuser les hormones. Un changement hormonal que ce soit à la puberté, au cours d’une grossesse ou lors de la ménopause, peut causer des varicosités chez la femme. De même, une variation importante de poids (prise de poids) tout comme la cellulite, peuvent être cause de cette disgrâce.

Il ne faut cependant pas croire que c’est une damnation féminine. Puisque l’homme qui pendant longtemps sera debout ou assis, qui gardera les pieds croisés, ou qui se fera compresser les pieds par les chaussettes, risque aussi bien d’avoir des varicosités. Il y a apparition des varicosités lorsqu’il y a impossibilité de reflux sanguin ou que les valvules veineuses restent ouvertes.

Tout compte fait, il est conseillé afin de prévenir les varicosités, de pratiquer une activité physique et d’éviter aussi bien de s’exposer au soleil, que de prendre des bains chauds ou d’aller au sauna comme au hammam. Car, ces facteurs sont parfois à l’origine des varicosités.

Traitement des varicosités

Mais, pour ceux qui en souffriraient déjà, il existe évidemment multiples traitements, bien que les varicosités ne représentent pour les patients aucun risque médical. D’aucuns proposent des solutions naturelles pour se débarrasser des varicosités.
On retrouve parmi ces remèdes des varicosités, les bains froids, le vinaigre de cidre, ou un mélange de rose musquée et d’avocat, du gingembre, de l’huile de coco, etc. A défaut de ces astuces de grand-mère, il est possible de recourir au traitement laser des varicosités. Mais avant de passer à la case de la chirurgie des varices, pourquoi ne pas s’essayer à des médicaments veino-toniques, ou expérimenter les anticoagulants ou la sclérothérapie ?

Pouvant être douloureuses ou asymptomatiques, les varices et varicosités peuvent aussi simplement être traitées veillant à son poids, en surélevant les jambes, en mettant des chaussures à sa taille et en évitant des chaussettes ou vêtements trop serrés.

Ce qu’il faut savoir avant une augmentation mammaire

Ce qu’il faut savoir avant une augmentation mammaire

 

 

Même avec la forte fréquence de réalisation de l’augmentation mammaire, les patients doivent être conscients qu’il existe plusieurs facteurs à considérer avant de choisir cette chirurgie esthétique des seins.

 

Implants ou transfert de graisse ?

Les implants mammaires à solution saline ou en silicone ne sont pas les seules options pour une augmentation mammaire. D’après les statistiques, l’augmentation des seins par les greffes de graisse autologue c’est-à-dire l’injection de la graisse propre de la patiente au niveau de la poitrine ont augmenté.
La procédure implique le recours à une liposuccion pour extraire la graisse depuis les autres parties du corps en surplus. Une fois extraite, la graisse est traitée dans un état apte à l’injection dans les seins. Notez que seule une augmentation de deux tailles de bonnet est possible avec ce type d’augmentation.

augmentation mammaire Tunisie

 

Une augmentation mammaire ne peut pas réparer les seins affaissés

En fait, une augmentation du volume des seins peut empirer et aggraver l’apparence de l’affaissement. La chirurgie appropriée pour corriger les seins affaissés est un lifting des seins ou une mastopexie.
Cette intervention implique le resserrement des tissus et l’élimination de tout excès cutané, ainsi que le repositionnement potentiel des aréoles et des mamelons vers des positions plus appropriées. De nombreuses patientes, en particulier celles qui ont connu une grossesse puis un allaitement de leurs petits, envisagent à la fois de soulever et d’augmenter leurs seins. Dans ce cas une mastopexie sera associée à l’augmentation mammaire pour un résultat satisfaisant.


 

Les implants mammaires devront être remplacés à un moment donné

Même si les implants mammaires modernes sont sûrs et durables, ils ne représentent pas des dispositifs à vie. Les prothèses mammaires de nos jours durent généralement plus d’une décennie avant d’être remplacées. Les patientes avec des implants devront recevoir des bilans annuels et effectuer des auto-vérifications sur une base régulière.
La recommandation avancée pour celles ayant des implants en silicone (dont les fuites sont moins évidentes) est de recevoir des IRM trois ans après la chirurgie et tous les deux ans par la suite.

Quel traitement efficace pour le cancer du sein ?

Quel traitement efficace pour le cancer du sein ?

C’est toujours troublant de parler du cancer du sein. Cette maladie du sein, qui dit-on, s’attaque principalement aux femmes après 50 ans, et dont malgré toutes les avancées tant dans le dépistage, le diagnostique que dans le traitement, on nous dit que malgré tout, 1 femme sur 27 atteintes de cancer du sein mourra. On peut ne pas voir le danger présenté ainsi. Mais, selon la Ligue contre le Cancer, il y a chaque année 54.000 nouveaux cas et 11.900 décès annuel.
Quel est donc le traitement pour lutter contre le cancer et améliorer la vie des personnes atteintes ?

Généralités et types de cancer du sein

types cancer seins

Il est le type de cancer le plus fréquent chez les femmes. Il existe divers types de cancer de sein, et le traitement s’envisage en fonction de la forme du cancer.
On distingue par exemple deux grands groupes de cancer : les cancers non invasifs et les cancers invasifs. Le carcinome canalaire in situ est la seule forme de cancer non invasif. C’est dans le canal de lactation qu’il se forme.
Les cancers invasifs sont les plus nombreux. Il y a divers types de carcinomes : canalaire, lobulaire, inflammatoire, qui sont les plus fréquents. Mais on peut avoir aussi les carcinomes : médullaire, tubulaire, papillaire, colloïdes, etc.

Traitement du cancer du sein

reconstruction seins par Medespoir

Les traitements du cancer de sein sont nombreux, mais c’est du type de cancer et de son stade d’évolution que la guérison dépend généralement.
Les traitements les plus fréquents sont : la chirurgie, la radiothérapie, la chimiothérapie, la thérapie hormonale et la thérapie ciblée.
La chirurgie est le traitement de première intention du cancer du sein. C’est elle qui permet de retirer, grâce à une mastectomie, la tumeur cancéreuse. La mastectomie peut être partielle ou totale, c’est-à-dire que l’on enlève une partie ou tout le sein. Il est toujours possible d’envisager une reconstruction seins après cancer.
La radiothérapie intervient pour détruire les cellules cancéreuses après la chirurgie. Elle permet d’éviter la récidive du cancer.
La chimiothérapie est le plus souvent un traitement médical administré après la chirurgie du sein cancéreux. Ces médicaments doivent détruire et stopper les cellules cancéreuses. La chimiothérapie est davantage indiquée pour le traitement du cancer métastatique.
Le traitement du cancer par thérapie hormonale est associé le plus souvent au traitement chirurgical, à la radiothérapie ou bien à la chimiothérapie.
Enfin, le traitement ou thérapie ciblée quant à lui, désigne un médicament injecté par voie intraveineuse, et dont le rôle est de bloquer l’action du gène HER2, responsable dans le cas d’un cancer invasif ou infiltrant, de la rapide croissance de la tumeur.

Qu’est-ce que le vampire lift ?

Qu’est-ce que le vampire lift ?

Vous avez probablement déjà vu sur Instagram les photos d’un visage d’une célébrité ou d’un influenceur couvert d’éclaboussures de sang.
Non, il ne s’agit pas d’un maquillage d’Halloween ou autre, mais c’est en fait l’une des dernières tendances en matière de traitement et des soins de la peau en médecine esthétique dit le PRP visage également connu sous le nom de « vampire facial ».
Les célébrités, y compris Kim Kardashian, Bar Refaeli, Nabila Ben Attia sont des fans du visage et des traitements faciaux qui pourraient sembler assez effrayantes en cours, mais qui enregistrent des résultats impressionnants.

C’est quoi ce traitement facial / comment fonctionne-il ?

Vampire lift

Le traitement PRP se fait par l’utilisation du plasma riche en plaquettes pour stimuler les cellules souches du derme, qui fabriquent le collagène et l’élastine. Ce soin utilise essentiellement le propre sang du patient pour aider à promouvoir l’activité saine des cellules de la peau. Les plaquettes contiennent des niveaux élevés de facteurs de croissance, qui lors qu’elles sont appliquées sur la peau stimulent le renouvellement cellulaire.
Cela aide la peau à fonctionner de manière optimale, en augmentant le collagène et l’élastine, tout en apportant des propriétés antioxydantes et hydratantes. Le plasma riche en plaquettes est maintenant couramment utilisé par voie topique dans le cadre d’un soin facial régulier, utilisé avec des micro-aiguilles pour améliorer la pénétration dans la peau et il est injecté en sous cutané de la même manière que les charges cutanées (botox, acide hyaluronique…)

Comment se fait la technique de PRP ?

Vampire lift a la Kim Kardashian

Le traitement commence par une ponction veineuse (une prise de sang) pour obtenir le sang. Contrairement à la croyance populaire, l’intervention est relativement indolore à part le premier pincement à l’aiguille. Spécifiquementet après le prélèvement sanguin initial, cette technique de médecine esthétique nécessite un traitement sanguin à travers une centrifugeuse pour isoler les plaquettes qui seront utilisées.
Un microneedling ou une microdermabrasion(enlever les cellules mortes à l’aide d’un jet de microcristaux projetés sur la peau)sont effectués juste avant que les traitements PRP soient appliqués sur le visage. En ce qui concerne la récupération, cet acte médical pourrait nécessiter un jour ou deux comme temps d’arrêt avant la reprise de la vie sociale et professionnelle selon l’agressivité de la microdermabrasion sur la peau. Une petite rougeur suit le traitement, comme une sorte de coup de soleil, ce qui signifie que l’écran solaire après l’intervention est fortement recommandé.Cependant, l’application du maquillage est déconseillée juste après l’opération.

C’est quoi la lipolyse laser

C’est quoi la lipolyse laser

De nombreuses personnes veulent aujourd’hui perdre facilement les graisses excédentaires. Peut être après avoir essayé de perdre les graisses par le sport ou en adoptant un régime alimentaire plus sain, et là, sans succès. Ou simplement pour avoir entendu parler de la liposuccion comme une technique chirurgicale visant à faire perdre les surcharges graisseuses localisées. Mais avant de se laisser tenter par cette solution, plus simple d’apparence, il faut savoir qu’il existe plusieurs types de liposuccion, et nous essaierons de répondre à la question de savoir, qu’est-ce que la lipolyse laser ?

Différents types de liposuccion

Qu’on la nomme liposuccion ou lipoaspiration, il en existe différents types de liposuccion, dont le but commun est le prélèvement des graisses en excès afin de remodeler la silhouette. Pratiquée seule, ou associée à d’autres interventions comme l’abdominoplastie ou les divers liftings, la liposuccion peut être une liposuccion tumescente, une SmartLipo, une SlimLipo, une liposuccion Vaser ou une lipolyse laser. C’est cette dernière qui nous intéresse.

Qu’est-ce que la lipolyse laser ?

Liposuccion laser Tunisie

Technique sollicitée, la lipolyse laser désigne simplement l’utilisation d’un laser spécifique, de son faisceau, pour détruire les graisses rebelles de manière ciblée. Cette technique est aussi connue sous le nom de liposculpture assistée par laser ou laser liposculpture. Il ne faut donc pas se laisser surprendre par les mots.

Dans son principe, la lipolyse laser consiste à introduire sous la peau, une fine sonde de fibre optique, qui, grâce à son énergie laser de moyenne intensité, va permettre de rompre de manière sélective, les cellules graisseuses. C’est ce phénomène que l’on appelle la lipolyse. Une fois détruites, ces cellules adipeuses vont se transformer en substance huileuse, qui au fil du temps, va automatiquement s’éliminer de l’organisme dans les jours qui suivront l’intervention.

L’avantage principal de cette technique d’élimination des graisses par laser, c’est qu’elle évite les dommages qui peuvent être causés par l’utilisation des canules, sur les tissus environnants, lors d’une liposuccion classique. Il n’y a donc aucun risque que les vaisseaux sanguins ou les nerfs environnants soient endommagés lors d’une lipolyse laser. Car, il s’agit d’une intervention ciblée.

En outre, l’utilisation du laser, grâce à l’énergie qu’elle produit, favorise la stimulation de la production du collagène, ce qui a pour effet de rajeunir davantage la peau.

Comment se déroule une lipolyse laser ?

Lipolyse laser Tunisie

Il s’agit d’une intervention simple et légère, se déroulant sous anesthésie locale. L’intervention consiste simplement à réaliser une incision d’1mm, afin d’introduire sous la peau, la fibre laser devant détruire les adipocytes. La durée de l’intervention peut varier entre 20 mn et 1h30mn en fonction du nombre de zones. Le résultat est visible après 1 mois.

Les différentes options de reconstruction mammaire

Les différentes options de reconstruction mammaire

Aujourd’hui et avec les progrès de la technologie et des produits pharmaceutiques, des améliorations spectaculaires dans la détection et la survie du cancer du sein ont été constatées.

La reconstruction mammaire après le traitement du cancer du sein a évolué parallèlement à l’augmentation de la conservation mammaire, et les progrès des techniques microchirurgicales ont permis aux chirurgiens plasticiens d’offrir une myriade d’options de reconstruction pour des résultats optimaux.

Voici quelques options de reconstruction les plus courantes :

La reconstruction par implant

La plupart les patientes choisissent d’avoir une reconstruction mammaire par implant. Avec les prothèses en silicone de nouvelle génération, les résultats esthétiques sont excellents.

Une combinaison avec une greffe de graisse (lipofilling) est généralement effectuée, nécessitant une liposuccion afin de récolter les graisses pour la transplantation au sein, cherchant ainsi une meilleure symétrie et une meilleure couverture des tissus.

Reconstitution tissulaire autologue

L’autre option pour la reconstruction de la mastectomie totale est la reconstruction autologue à base de tissus.

Cette technique utilise le propre tissu de la patiente pour la chirurgie, qui peut être utile pour obtenir un aspect plus naturel, en particulier dans les cas où le sein est plus grand ou le mamelon est plus bas.

Reconstruction mammaire : chirurgie oncoplastique

reconstruction seins
Généralement, lorsque les chirurgiens du cancer parlent de chirurgie pour traiter le cancer du sein, leur objectif est souvent la conservation du sein.

En fait, 70 à 80% de tous les cancers du sein sont traités par un traitement de conservation de la poitrine (tumorectomie +/- rayonnement).

Bien que cette approche permette la préservation du tissu mammaire, les défauts subséquents de la tumorectomie peuvent être déformants.

En chirurgie esthétique des seins, une multitude de techniques différentes est employée pour reconfigurer le sein avec une forme et une position perfectionnées.

Cela peut inclure des procédures de réduction de volume, de rehaussement et de serrage.

L’utilisation de ces compétences et de ces principes pour planifier l’excision du cancer est souvent appelée chirurgie mammaire oncoplastique et peut permettre la résection du cancer et le remodelage du sein en même temps.

De jour en jour, les techniques de prise en charge chirurgicale du cancer du sein ne cessent d’évoluer et de trouver des solutions adaptées pour une apparence physique et une santé idéales.
Annuaire Tunisie Guide