fbpx
Traiter la cicatrice césarienne

Traiter la cicatrice césarienne

 

Cicatrice césarienne

 

La cicatrice de césarienne ou les cicatrices d’épisiotomie  sont des changements avec lesquels de nombreuses femmes veulent reconnaître et retrouver leur corps. La césarienne est une intervention chirurgicale risquée, qui se fait en pratiquant une incision au scalpel dans la paroi utérine. La coupe est complexe : l’abdomen et la paroi de l’utérus sont tous les deux incisés.  Une fois le bébé extrait, ces deux parties sont repositionnées avec des points doubles qui sont donnés à la fois en interne et en externe. Les points de suture sont retirés à l’hôpital quelques jours après la chirurgie. La cicatrice de césarienne reste sur le corps de la mère à l’horizontale , à quelques centimètres du pubis  de huit à quinze centimètres de long.

Traiter la cicatrice de césarienne

Il est très important de garder la cicatrice couverte, propre et protégée jusqu’à ce que les points de suture soient enlevés .Pendant les 40 premiers jours, il vaut mieux ne pas faire d’efforts et ne rien soulever de lourd sauf le bébé. La cicatrice peut être lavé et il n’y a pas de problème si la plaie est mouillée, à condition de ne pas l’immerger et de la laisser tremper dans l’eau, au moins pendant les premiers jours. La cicatrice de césarienne, immédiatement après l’opération, peut être enflée et la zone qui l’entoure prend une couleur rose .

Environ six semaines après l’accouchement, la cicatrice doit être , nettoyée et traitée; cependant, la rougeur peut persister pendant 6 mois au moins avant de disparaître et de se transformer en une ligne claire. Une fois la plaie cicatrisée et les points enlevés, la cicatrice de césarienne peut être traitée avec des massages à l’huile de rose musquée, des traitements ostéopathiques ou par la technique Laser .

La blessure profonde

Selon le chirurgien esthétique Hichem Mahmoud «  toutes les cicatrices sont une agression stockée par les tissus. La peau, par son élasticité , est le plus grand organe du corps et sur le pied d’égalité en importance que le système nerveux central. « 

La peau interagit avec les glandes nerveuses, l’hypophyse (responsables des changements hormonaux(l’ocytocine, l’hormone de l’amour et de la relation (testostérone) …etc), avec la glande mammaire (importante pour l’allaitement) et avec les glandes surrénales (qui produisent adrénaline et cortisol) « . Une lésion de la peau est donc une coupure du système qui relie toutes nos parties et organes. Après un accouchement par opération césarienne ,  « l’utérus se durcit et crée une tension mécanique et fonctionnelle ». précise une sage-femme responsable du département de la maternité à la clinique Medespoir.

 

Cicatrice césarienne et psychologie

La cicatrisation suit le processus émotionnel de la femme , si la mère a été impliquée et informée par l’assistance médicale, la guérison sera plus simple, plus rapide. La plaie sera bientôt intégrée dans son propre schéma corporel; Si la femme néglige ces aspects la cicatrisation est souvent plus lente et plus douloureuse et la cicatrice devient  témoin de l’agression sur le corps de la femme et la maintient d’un souvenir traumatique de l’événement restera dans son esprit. 

Suites césarienne

 La cicatrice césarienne  peut provoquer des maux de dos (l’utérus a des connexions avec le dos), des lombalgies, de la constipation (car elle réduit la mobilité du sacrum et donc des viscères abdominaux ) ou des difficultés digestives (car cela modifie les pressions au-dessus et au-dessous du diaphragme et la pression sur des viscères abdominaux).En général, les cicatrices rejoignent les plans de glissement qui se trouvent dans les tissus (derme, sous-derme,  muscle) et provoquent ainsi des répercussions sur l’ensemble de la zone affecté par la cicatrice. Pour cette raison, les symptômes  de douleur peuvent également être très éloignés de la cicatrice et par exemple, la cicatrice d’épisiotomie peut poser des problèmes au niveau des genoux en raison de l’intérêt du nerf fémoral. Le traitement des cicatrices au niveau ostéopathique est donc indispensable pour restaurer la mobilité de la cicatrice et la faire revitaliser par rapport aux nerfs sous-jacents en éliminant tous les types de tension ». Toutes les femmes répètent, toujours la question suivante : la douleur de l’accouchement est-elle oubliée. Malgré tout ça il y’a un sentiment spécial lors de la première rencontre entre la mère et son bébé. Les souvenirs de ces moments et de cette première rencontre restent toujours vivants et gravés dans l’esprit de la femme. 

Les autres cicatrices

 

Le traitement est nécessaire pour tous les types de cicatrices qui laissent un souvenir sur le corps et le modifient à jamais: brûlures, interventions chirurgicales de toute nature, accidents. « Les cicatrices d’épisiotomie (l’altération de la zone vaginale qui ne doit être pratiquée qu’en cas de détresse fœtale sévère à l’accouchement) doivent également être traitées avec des massages spécifiques, avec des traitements ostéopathiques et des exercices de rééducation du plancher pelvien ou des opérations vaginoplastie correctrices.  Il est important de commencer à traiter les cicatrices d’épisiotomie le plus tôt possible, d’abord avec des crèmes et gels naturels qui éliminent l’inflammation et favorisent ensuite la guérison après l’accouchement . 

Traiter cicatrice césarienne

Traitements de première ligne

La prise en charge des cicatrices césariennes s’appuie préférentiellement sur :

  • la corticothérapie,  corticoïdes et usage de dermocorticoïdes (crèmes, pommades) ;
  • Vêtements compressifs ;
  • Pressothérapie : pansements siliconés de compression ;
  • des séances de laser pulsé.

Reprise chirurgicale

Le médecin peut envisager une seconde intervention chirurgicale en complément des traitements de première ligne en cas ou la cicatrice césarienne /chéloïde est trop volumineuse. Il s’agit d’une exérèse intra-cicatricielle, pour le retrait de la lésion. La chirurgie présente un risque de récidive c’est pour cette raison qu’il faut éviter cette solution .

Radiothérapie

La radiothérapie consiste en une solution de dernière intention, à coté de la chirurgie. Les cellules cutanées sont exposées durant ce traitement à des rayons de haute énergie.

Les commentaires sont clos.