Quelles sont les maladies des paupières

Quelles sont les maladies des paupières

Outre le fait d’embellir le regard comme elles le font, les paupières jouent un rôle important dans la protection des yeux. Les cils protègent les yeux contre la poussière, et le liquide lacrymal résultant de l’abaissement des paupières permet d’évacuer d’autres particules présentes dans l’œil. Ce ne sont pas toutes les affections palpébrales qui, comme les paupières tombantes, nécessitent une blépharoplastie. Il existe de nombreuses autres pathologies palpébrales. Une inflammation des glandes de Zeiss peut notamment entraîner une maladie des paupières.

  • L’orgelet

Il s’agit d’un abcès sur la partie externe des paupières. Il est causé par une suppuration des glandes de Zeiss et se manifeste par une irritation et la sensation d’avoir dans l’œil un corps étranger. Ce nom lui vient du fait qu’il a la forme d’une graine d’orge. Il se caractérise d’abord par un point jaune qui se ramollit ensuite avant d’éclater finalement pour laisser couler du pus. Sa guérison se fait en 4 jours.

  • Le chalazion

Il a les mêmes dimensions que l’orgelet, mais son inflammation est plus aigüe. C’est un nodule dont le développement se fait dans l’épaisseur du tarse et qui croît lentement. Il peut faire suite à l’orgelet. Il est néanmoins plus difficile à guérir. Le chalazion nécessite un traitement chirurgical.

  • La blépharite ciliaire

Elle se manifeste principalement sur le rebord de la paupière. D’abord, il y a un gonflement, ensuite un rougissement de la peau et, enfin, il se développe de petites pellicules entre les cils. Lorsqu’elle est plus grave, il se forme de petits abcès. Les complications de cette blépharite peuvent être plus graves. D’évolution longue, la blépharite ciliaire peut avoir pour complications une conjonctivite, un défaut de la vision, etc.

  • L’entropion

Cette affection de la paupière concerne davantage les personnes âgées chez qui elle se manifeste par une paupière retournée vers l’intérieur (la paupière inférieure généralement). Il existe 2 types d’entropion, à savoir l’entropion spasmodique et l’entropion cicatriciel.

L’entropion spasmodique résulte soit d’un bandage gardé trop longtemps ou d’une conjonctivite chronique. Il peut aussi être la conséquence d’un spasme du muscle orbiculaire.

L’entropion cicatriciel quant à lui peut résulter d’un trachome, d’une lésion caustique ou d’une brûlure.

  • L’ectropion

Il s’agit du retournement de la paupière vers l’extérieur. En fonction de sa gravité, on distinguera trois types d’ectropion.

  • L’ectropion du 1er degré, c’est lorsque le rebord de la paupière est simplement écarté de la surface du globe oculaire ;
  • L’ectropion de 2nd degré, en cas d’accentuation du retournement palpébral et que la conjonctive est plus visible ;
  • L’ectropion de 3ème degré, quand le retournement de la paupière vers l’extérieur est complet de même que la conjonctivite.

Outre ces principales affections, on peut aussi avoir des cas de spasmes du muscle orbiculaire, de blépharospasme, de paralysie du muscle orbiculaire, de blépharoptose ou ptose des paupières qui concerne souvent autant les paupières supérieures que les paupières inférieures.

Les commentaires sont clos.