C’est quoi l’acide hyaluronique ?

C’est quoi l’acide hyaluronique ?

Aujourd’hui produit phare de la médecine esthétique, l’acide hyaluronique est, sur le plan chimique, un glycosaminoglycane non sulfaté, présent dans l’organisme. On la retrouve notamment dans l’humeur vitrée, dans le liquide synovial, dans le cordon ombilical, etc. Elle intervient précisément dans la protection des articulations et de la peau. L’acide hyaluronique joue dans le corps plusieurs rôles. Quelles sont ces différentes fonctions?

L’acide hyaluronique dans le corps

On retrouve une certaine quantité d’acide hyaluronique dans chaque individu. On estime à près de 15g la quantité présente chez une personne dont le poids est de 70kg. Toujours selon ses estimations, il y a un renouvellement quotidien de 5g. La moitié de l’acide hyaluronique présente dans l’organisme se retrouverait dans la peau.

Mais seulement, avec le temps, on assiste à une dégradation de l’acide hyaluronique. C’est ainsi qu’un cinquantenaire aura perdu presque la moitié de cette acide hyaluronique naturelle. Ce qui explique l’apparition des rides sur la peau. Puisque la quantité restante ne permet plus la régénération cutanée. D’où la perte de l’éclat de la peau.

Les fonctions de l’acide hyaluronique

Au niveau des articulations, l’acide hyaluronique permet de rendre le liquide synovial plus visqueux et le cartilage plus élastique. Au niveau de la peau, elle aide au comblement des espaces intercellulaires ainsi qu’à l’hydratation et la cohésion tissulaire.

Parmi ses autres propriétés, on retiendra par exemple qu’elle a une fonction anti-angiogenèse, qu’elle joue un rôle important dans la cicatrisation, dans l’inflammation, les cancers et dans les réactions immunitaires.

L’acide hyaluronique médical

Compte tenu du fait que l’acide hyaluronique naturelle est nécessaire dans l’organisme, mais qu’elle se désagrège au fil des ans, la recherche a permis sa fabrication industrielle.

Deux principales techniques permettent alors d’en fabriquer :

  • Soit, on l’obtient par extraction, broyage, traitement et purification de crêtes de coq ;
  • Soit on procède à une synthétisation des filaments d’acide hyaluronique par des bactéries (fermentation bactérienne).

L’acide hyaluronique ainsi obtenue sert à un usage biomédical.  En chirurgie ophtalmique par exemple, domaine dans lequel l’acide hyaluronique médical a été utilisée pour la première fois, elle permet le traitement de la cataracte, du glaucome, etc. Utilisée aussi comme traitement antidouleurs, elle aide au traitement de l’arthrose, etc.

Dans le domaine de la cosmétique, l’acide hyaluronique a de nombreuses applications esthétiques. Elle constitue aujourd’hui un produit majeur dans le comblement des rides, la correction des volumes du visage (tempes, pommettes, menton, etc.) et du corps (augmentation du pénis, augmentation mammaire, etc.)

Les commentaires sont clos.