Archives de
Étiquette : succès implantologie dentaire

Succès d’une chirurgie d’implant dentaire : facteurs d’influence

Succès d’une chirurgie d’implant dentaire : facteurs d’influence

L’implant dentaire est un pilier métallique qu’on insère dans l’os de la mâchoire pour soutenir une dent artificielle. Une fois qu’il est en place, le chirurgien-dentiste sera en mesure de monter une dent de remplacement (couronne céramique) sur cet implant. Même si les implants dentaires ont un taux de réussite élevé, le risque de rejet ou de mauvaise intégration existe.

En effet, certains facteurs peuvent influencer le succès de la chirurgie d’implant dentaire. Si vous envisagez cette intervention de dentisterie esthétique, vous devez les connaitre pour assurer un résultat satisfaisant et durable.

Les maladies touchant les gencives perturbent l’ancrage de l’implant

Des gencives saines sont un critère important pour la chirurgie d’implantation dentaire. En effet, vous serez inéligible à cette intervention en cas de maladie gingivale active. La parodontite par exemple est une infection qui peut endommager les gencives et l’os de la mâchoire. Ainsi, une infection non traitée pourrait se développer autour de l’implant et entraîner une défaillance. C’est pourquoi il faut traiter les troubles gingivaux avant d’envisager la pose d’un implant dentaire. De même, il est indispensable de suivre une hygiène bucco-dentaire rigoureuse avant et après l’insertion de l’implant.

Succès chirurgie implant dentaire pour 80% des fumeurs

Le tabagisme peut être à l’origine d’une défaillance de l’implant dentaire, car il restreint le flux sanguin vers les gencives. Ceci qui ralentit le processus de guérison et compromet la viabilité de la racine artificielle. Certaines études suggèrent que les fumeurs peuvent avoir un taux d’échec des implants dentaires allant jusqu’à 20%.

Être fumeur ne signifie pas que vous n’êtes pas éligible à la mise en place d’implant dentaire. Cependant, vous pouvez avoir un meilleur résultat si vous arrêtez de fumer un mois avant la pose de l’implant. On recommande d’observer un sevrage tabagique pendant au moins deux mois postopératoires.

L’insuffisance osseuse compromet le succès de l’implant dentaire

La réussite de l’implantologie dépend également de l’aptitude de l’os de la mâchoire à soutenir l’implant. En effet, si l’os de la mâchoire est insuffisamment dense, le chirurgien ne peut pas y insérer la racine artificielle. La perte osseuse peut survenir avec l’ostéoporose. Les os deviennent alors plus fragiles et le risque de fractures augmente. Une grave maladie des gencives peut également entraîner une détérioration des os du maxillaire ou de la mandibule.

Les maladies préjudiciables à l’intégration de la racine dentaire artificielle

Le risque d’échec de l’implant dentaire augmente si vous êtes diagnostiqué avec une maladie auto-immune ou des maladies chroniques comme la polyarthrite rhumatoïde et le diabète. Ces affections ralentissent la guérison et risquent d’empêcher l’ostéo-intégration, période nécessaire pour que l’implant fusionne ou s’intègre avec l’os de votre mâchoire.

En outre, certains médicaments immunosuppresseurs peuvent causer une mauvaise prise de l’implant dentaire. Pour cette raison, il est important de discuter de votre état de santé et des traitements en cours votre chirurgien de dentisterie esthétique.