fbpx
La septoplastie pour traiter la rhinopathie hypertrophique

La septoplastie pour traiter la rhinopathie hypertrophique

Le nez a une structure dédiée au passage de l’air dirigé vers les voies respiratoires inférieures . La structure du nez s’installe dans une architecture répondant aux lois strictes de l’aérodynamique des flux de gaz. Sa structure interne très complexe oriente l’air vers deux branches dont la principale est orientée vers les poumons, la deuxième est orienté vers le haut au niveau de la zone olfactive. Un pourcentage de 90% de l’air  est dirigé à chaque respiration vers les poumons, tandis qu’un flux secondaire traverse la région olfactive amenant les substances inhalées en contact avec les capteurs olfactifs reconnaissant l’odeur et envoyant l’information au cerveau. Le septum nasal est la paroi qui divise le nez en deux côtés, droite et gauche. Il ne s’agit pas uniquement d’une structure de division, la cloison nasale présente également une architecture complexe, formée par l’union d’une partie cartilagineuse (lame quadrangulaire) à 2 os (vomer et lame perpendiculaire de l’ethmoïde) qui a des fonctionnalités innombrables. La cloison nasale, bien qu’apparaissant comme une structure unique, provient en fait de la fusion de trois éléments qui se développent ensemble pour s’emboîter. L’ intersection de ces trois segments qui se développent indépendamment l’un de l’autre est à la base de la pathologie la plus courante du nez : la déviation de la cloison nasale.

Déviation nasale  et rhinopathie hypertrophique

La pathologie septale s’associe très souvent à une rhinopathie hypertrophique , créant un cocktail de problèmes conduisant à une obstruction nasale sévère dont les conséquences sont olfactives, respiratoires et esthétiques . La race humaine est la seule parmi les mammifères qui, au lieu d’avoir la cloison nasale  rectiligne et parfaitement aérodynamique, s’incline et se déforme progressivement au cours de la croissance. C’est pour cette raison qu’on reporte les opérations chirurgicales du nez (surtout esthétiques) jusqu’à la puberté. La déviation de la cloison nasale, en plus d’avoir une prédisposition congénitale , peut être le résultat d’un traumatisme facial (déviations septales secondaires) avec rupture de la partie cartilagineuse et, plus rarement, de la partie osseuse. Quelle que soit la cause, la modification de la structure aérodynamique de la lame septale provoque une altération des flux d’air qui peut être aboutir à un blocage complet et une obstruction du nez. Généralement, la forme externe du nez n’a pas de corrélation avec l’existence d’une déviation septale; ce n’est qu’en cas de déviations très antérieures qu’une déformation contextuelle de la pyramide nasale peut être observée.

Symptômes rhinopathie hypertrophique

  • respiration orale, en particulier pendant la nuit
  • bouche sèche au réveil
  • pharyngite et infections bronchiques
  • Odorat
  • Maux de tête, appelés « maux de tête rhinogène »

La déviation de la cloison nasale ne peut être corrigée chirurgicalement que par une opération appelée septoplastie ou correction du septum nasal dévié.

Foire aux questions chirurgie déviation septale

La déviation septale doit-elle toujours être corrigée chirurgicalement?
Réponse : Cela dépend de l’ampleur de la déviation, des perturbations qu’elle provoque au patient et de la présence des pathologies concomitantes. En général, les patients qui mènent une vie très sportive ont tendance à moins souffrir de troubles respiratoires que les personnes sédentaires. Si des maladies pulmonaires coexistent (comme la bronchite récurrente ou l’asthme), il est généralement conseillé de corriger la déviation, car la restauration de la fonction nasale exerce une action protectrice sur les bronches et les poumons.
La chirurgie est-elle douloureuse?
Réponse : La chirurgie du nez a une mauvaise réputation bien discutée parmi la population. On peut dire qu’aujourd’hui, avec l’association des techniques chirurgicales modernes et des choix opératoires optimaux et mini-invasifs, on obtient des suites postopératoire exemptes de douleur. Après une septoplastie, La plupart des patients ne signalent qu’un léger mal de tête.
Le retrait des tampons est-il ennuyeux?
Réponse : Non. Les tampons modernes sont des éponges douces, qui deviennent visqueuses et glissent du nez en un instant sans causer de douleur.
Après l’opération, j’aurai des ecchymoses, serai-je enflé au visage?
Réponse : Avec les techniques utilisées en chirurgie moderne, il n’y a pas d’altération visible du visage, même dans la phase postopératoire immédiate.
Pourrais-je commencer à bien respirer après la chirurgie?
R: Oui. Évidemment, la chirurgie septale est un traumatisme des structures nasales qui, pendant plusieurs jours, peut causer un visage enflé comme lors d’un rhume et le nez produira de nombreuses sécrétions. Le mélange d’œdème et de sécrétions provoque une obstruction légère qui dure généralement jusqu’au check-up par le chirurgien esthétique. La reprise de la respiration normale se produit généralement 2 semaines après la chirurgie.

Les commentaires sont clos.