fbpx

Archives de
Mois : décembre 2019

Microdermabrasion

Microdermabrasion

Microdermabrasion

La Micro dermabrasion est l’abrasion de la peau par une technique qui utilise le contact mécanique des particules de la machine avec le visage du patient. Cette technique implique l’utilisation d’une machine sous vide munie d’un support pour propulser des cristaux inertes tels que l’oxyde d’aluminium. La microdermabrasion peut réduire les rides et la pigmentation et rajeunir le visage. Les résultats sont identiques à ceux de resurfaçage au laser, de l’IPL ou le peeling chimique. La micro dermabrasion est une solution moins coûteuse pour les médecins et les patients , elle utilise le contact mécanique entre la surface de la peau et la machine pour stimuler la production du collagène. Le contact entre la machine et le visage cause ainsi une zone d’abrasion de la peau. Les cristaux sont ensuite aspirés par la machine par l’intermédiaire de la surface utilisée manuellement et déplacés de manière à nettoyer ou brosser la surface sur laquelle ils ont été appliqués. Cette technique peut être utilisée par fréquence de 10 traitements par semaine. Chaque traitement dure au maximum 2 heures, la pression appliquée sur la peau ne doit pas dépasser 30-35 kPa de pression.

Déroulement du traitement

Une phase de préparation doit précéder l’application de cette technique. Un lavage du visage avec un produit pharmaceutique fourni par le médecin est effectué avant le traitement. Le Traitement post-médical doit se faire uniquement avec une lotion nettoyante. L’effet aigu de la micro dermabrasion sur la peau semble être limité à la surface de la peau là où il y a eu une fragmentation de la surface de la peau. Cette technique est sécurisante : aucune rupture de l’épiderme n’est observée chez les patients ayant suivi des traitements micro dermabrasion. Il n’y a pas d’augmentation de l’inflammation cutanée ni de dilatation vasculaire après la dermabrasion. Il n’y a pas de cristaux résiduels dans la peau.
Les effets différés de la micro dermabrasion sont observés entièrement dans l’épiderme ・Après l’application de cette technique, on n’observe aucun changement dans le profil ou la teneur en élasticité. Aucune augmentation de la teneur en fibres élastiques dermiques ou de la distribution n’est détectée. Aucune modification de la teneur en collagène, de l’épaisseur cutanée ou de la distribution des fibres de collagène cutané ou de l’épaisseur des fibres n’est notée.

A l’issue du traitement de microdermabraison, on enregistre des changements minimaux dans les couches épidermiques qui se traduisent par une peau plus lisse et plus uniforme. Les changements sont réels et peuvent être confirmés par des données histologiques. Ces changements sont produits par l’utilisation de paramètres de base (basse pression et cristaux fins). Les cristaux d’oxyde d’aluminium sont sûrs et ne provoquent aucune réaction inflammatoire aiguë ou chronique.

Cette technique est utilisée dans le traitement des joues (Intensité maximale recommandée 3 sur un calibre en 10 kPa de pression). Le chirurgien esthétique déplace légèrement l’embout en diamant en allant de votre nez vers l’extérieur de vos joues. Il déplace l’embout en diamant vers le bas en allant de l’extérieur de vos joues vers vos lèvres. Elle est également utilisée pour le traitement du pourtour de la bouche (valeur d’Intensité maximale recommandée 2 sur un calibre en 10 kPa de pression), le médecin déplace l’embout en diamant vers le bas en commençant au-dessus de votre lèvre supérieure et en allant vers vos commissures. Cette technique est également utilisée pour Traiter votre menton en déplaçant l’appareil vers le bas de votre visage et en remontant autour de votre lèvre inférieure. Elle est aussi utilisée pour Traiter le pourtour des yeux (valeur d’intensité maximale recommandée : 1 sur un calibre en 10 kPa de pression) Le chirurgien esthétique déplace délicatement l’embout en diamant autour de vos yeux uniquement vers l’extérieur de votre visage. Il ne doit pas toucher les zones sensibles autour de l’œil, il est possible de déplacer l’embout en diamant le long des extrémités de vos sourcils.
Pour le traitement du front (la valeur d’Intensité maximale recommandée est 3.5 sur un calibre en 10 kPa de pression) : Le médecin Traite le milieu de votre front en déplaçant l’appareil du haut de votre nez vers la base de vos cheveux. Il déplace ensuite l’appareil vers vos tempes, il fait des mouvements de haut en bas sur toute la largeur de votre front.

Postopératoire Micro dermabrasion

Nettoyez votre visage à l’eau froide afin d’enlever toutes les cellules mortes et n’appliquez que la crème hydratante médicale. Evitez d’utiliser des crèmes à base d’acide le jour de votre traitement. Selon votre type de peau, vous pourrez voir apparaître des rougeurs ou ressentir une plus grande sensibilité de la peau après votre traitement. Ceci est tout à fait normal, la sensation de sensibilité ainsi que les rougeurs disparaîtront après quelques heures. Evitez de vous exposer au soleil après votre traitement, Utilisez une crème avec un fort indice de protection solaire. Ne pas utiliser l’appareil sur une peau abimée, irritée ou ayant des lésions. Ne pas utiliser l’appareil sur des verrues, des grains de beauté, de la rosacée ou en cas d’éruptions cutanées. Ne pas utilisez l’appareil sur des coups de soleil. Si vous avez des problèmes de circulation ou si vous faites l’objet de réactions allergiques, consultez un médecin avant d’utiliser notre appareil de micro dermabrasion.• L’utilisation de cet appareil doit être agréable et sans douleur. Si vous ressentez une gêne lors de l’utilisation ou que vous voyez apparaître des irritations, cessez de l’utiliser. L’appareil de microdermabrasion n’est pas recommandé si vous souffrez de : lésions cutanées, verrues, d’herpès, coup de soleil, couperose, maladies auto-immunes, cancer de la peau, lésions vasculaires, ou si vous avez des plaies ou coupures ouvertes et si vous prenez des anticoagulants.

La microdermabrasion présente les avantages suivants par rapport au resurfaçage laser ou à l’IPL :
-Prix Abordable.
-Rapide.
-Effets secondaires minimaux (cicatrice, pigmentation).
-Les patients peuvent faire un traitement sans indisponibilité.
-Les patients peuvent reprendre leurs activités quotidiennes.
-Pas d’anesthésiques locaux requis.
-Pas d’analgésie post-traitement nécessaire.

Carboxythérapie

Carboxythérapie

La carboxythérapie est la thérapie par le dioxyde de carbone (CO2) : une technique médicale utilisée en domaine dermatologie depuis 1932 sous le nom de traitements médicaux des plaies. Cette technique médicale consiste à l’injections de petites quantités CO2 par voie sous cutanée. Connu sous le nom dioxyde de carbone (CO2) ce gaz carbonique, est un gaz naturel de l’atmosphère (0,038 %), il est non inflammable, non toxique en petites concentrations, non allergène et 2 fois plus dense que l’air. Il est soluble dans l’eau en fonction de la pression et de la température.

Le terme carboxythérapie a été utilisé pour la première fois par Parassoni en 1995. Les termes synonymes sont carbocrénothérapie, carbondioxidéthérapie des termes qui sont également utilisés dans la littérature médicale francophone. Au cours des 15 dernières années, la méthode a connu une utilisation inattendue, dont le maximum d’utilisation est surtout dans le domaine de la médecine esthétique. De nouvelles possibilités thérapeutiques ont été démontrées, y compris celles liées à la fonction érectile. Des résultats intéressants ont été obtenus en ce qui concerne le rajeunissement de la peau, le traitement de certains types de cicatrices, les cicatrices atrophiques, les marques d’étirement la cellulite, les cicatrices liposuccion, le traitement des chutes de cheveux et différents types d’alopécie. La méthode est « naturelle », ce qui la rend attrayante pour de nombreux patients ; cependant, l’application elle-même peut être un peu douloureuse et désagréable.

En comparaison avec les techniques instrumentales modernes de l’injection d’acide hyaluronique et de la toxine botulinique et d’autres traitements esthétiques anti-age , les résultats de la carboxythérapie sont satisfaisants, leur seul inconvénient c’est le manque de rapidité. Parfois, elles sont imprévisibles quant à l’intensité de l’amélioration atteinte, variant selon l’âge du patient, la fréquence d’application et le type du traitement. Cependant, cette technique est très efficace dans le traitement de la cellulite, après liposuccion, traitement des marques d’étirement, des cicatrices atrophiques et des alopécies. Les effets sont parfois surprenants et vraiment précieux pour tout patient qui a assez de temps pour appliquer convenablement cette technique dans un centre spécialisé en Tunisie, en France ou en Allemagne (trois pays ou cette technique est utilisée à grande échelle).
La France c’est le pays ou la méthode a été introduite, depuis 1946, l’Institut de Recherches de Royat a commencé l’utilisation de cette technique sur des patients pour traiter différentes maladies faciales, dermatologiques et vasculaires. Les médecins au sein de ce centre de recherche ont réussi à produire au cours de la seconde moitié du siècle près de 400 publications sur la carboxythérapie (carbocrenotherapie). On peut affirmer que cette technique est découverte par les médecins Français.

Indications

Les articles publiés par cette institution ont démontré que la carboxythérapie peut être utile dans le traitement de n’importe quelle maladie lorsque nous avons besoin d’améliorer l’approvisionnement vasculaire. Une technique efficacement utilisée pour le traitement des maladies vasculaires, maladies ischémiques, y compris le syndrome de la périphérie diabétique, le syndrome de Morbus Buerger, le syndrome de Reynaud, l’insuffisance veineuse chronique et l’insuffisance veineuse-lymphatique, la poussée soudaine de rougeur paroxystique du visage et la rosacée érythémato-télangiectasique .

En dermatologie, la méthode est très utile dans la guérison des plaies, y compris les ulcères des jambes, dans le traitement des troubles des cheveux, elle aide parfois à améliorer le psoriasis, la sclérodermie, la rosacée dans différents cas :

Traitement des Phénomènes vasculaires paroxystiques : la carboxythérapie est utilisée pour traiter les bouffées vasomotrices. Cette utilisation concerne les patients qui ont des poussées soudaines de rougeur paroxystique du visage et du cou, avec sensation de chaleur, mais sans signes systémiques. Cette maladie se manifeste par des crises momentanées. Après les crises, d’une durée de quelques minutes, la peau du visage redevient normale. Ces « flushes » sont déclenchés par les changements de température entraînant parfois d’autres maladies et atteintes telles que la thermophobie, l’anxiété et la dépression. Ces maladies sont parfois déclenchées par l’absorption de boissons chaudes, d’alcool ou d’aliments épicés.

Traitement des phénomènes vasculaires permanents – la carboxythérapie est utilisée pour traiter la rosacée érythémato-télangiectasique. Cette maladie de manifeste par des lésions localisées sur les joues, le nez, le menton et la partie médiane du front. On appelle cette maladie L’érythrose faciale cette maladie est permanente et elle est associée à des télangiectasies (couperose). L’application de la carbocrenotherapie permet de stabiliser la situation et guérir la maladie.
L’application de cette technique sur le visage est également appelée CO2 jouvence. Pendant le CO2 jouvence nous observons une diminution de la taille des petits vaisseaux dans les paupières ou sur les joues, cette manifestation est temporaire, les vaisseaux regagnent leur état normal après quelques heures de l’application du traitement. Une nouvelle application de cette technique est le traitement de la dysfonction érectile associée à la microangiopathie.

Bien que l’administration de CO2 soit indiquée pour une vasodilatation locale temporaire, les traitements répétitifs peuvent nuire à la circulation vasculaire. Il convient alors de consulter des centres reconnus et ne pas s’offrir cette technique dans des centres d’esthétiques qui peuvent utiliser des machines non approuvées par les institutions mondiales en vigueur. En Tunisie, la seule clinique certifiée par l’État pour offrir ce traitement est la clinique universitaire militaire, la seule institution en Afrique offrant des traitements par pression d’oxygène et CO2 . Le seul établissement privé qui jouit de La certification de l’Etat est la clinique Medespoir.

Des utilisations de cette technique sont en phase d’expérimentation. Certains médecins expérimentent le traitement par la carboxythérapie des ongles, des maladies infectieuses, des maladies des jambes et des doigts. Les résultats sont très satisfaisants, la récupération postopératoire pour des maladies vasculaires est prouvée par des tests de pression hémodynamiques dérivés de la technique Doppler. Ces preuves ont démontré par thermographie qu’après les 18 jours de cure thermique par injections de CO2 (le traitement des bains de gaz locaux (bains secs) des extrémités atteintes par des ulcères 22,2 % des ulcères ont été guéris, 57,3 % améliorés, 16,1 % inchangés et seulement 1,4 % aggravés. Ces chiffres montrent que cette utilisation est très avantageuse surtout pour des patients diabétiques.

Rhinoplastie esthétique Tunisie : embellissement du profil facial

Rhinoplastie esthétique Tunisie : embellissement du profil facial

Rhinoplastie esthétique

La rhinoplastie est la chirurgie esthétique et réparatrice du nez. Cette procédure vise à modifier la forme de la cloison nasale d’une façon partielle ou complète. Cette opération peut également, traiter des maladies du nez, corriger les problèmes respiratoires nasaux ou simplement aérer les entrées nasales. Une rhinoplastie peut être réalisée seule ou en association avec d’autres opérations faciales telles qu’une génioplastie (chirurgie du menton), blépharoplastie (chirurgie des paupières) ou une injection Botox et acide hyaluronique. Toutes ces opérations peuvent se faire dans le cadre d’un processus d’embellissement du profil facial du patient, on parle alors de l’opération de profiloplastie. Le but est d’améliorer l’aspect du nez, l’apparence du visage, mais également ressembler au maximum à ses stars préférées. Les problèmes nasaux peuvent être congénitaux, causés par des accidents ou causés par le vieillissement. La rhinoplastie utilise des incisions cachées dans les narines et remodèle l’os et le cartilage, ce qui donne à chaque opération du nez sa valeur ajoutée distinctive. La peau qui recouvre ces éléments sera sera redrapée et s’adaptera au nouveau nez. Les opérations faites au niveau du nez n’ont pas de contre indications , sauf pour la limite d’age ou les patients diabétiques. Le candidat idéal pour une rhinoplastie est le patient en bonne santé sans maladies respiratoires ou immunitaires. Ceci montre l’importance du critère de la qualité de peau pour obtenir un résultat final avec cicatrice invisible et suites légères. Lorsqu’une obstruction nasale empêche la respiration, elle sera traitée pendant l’opération. Cela peut être dû à un septum dévié (la cloison nasale déviée) ou à l’hypertrophie intranasale (structures osseuses à l’intérieur de la cavité nasale). La rhinoplastie, opération faite pour les hommes comme pour les femmes peut être effectuée à partir de l’âge de 16 ans, lorsque la croissance osseuse est achevée. Au cours de la première consultation, la motivation et les attentes du patient seront analysées. Avant l’opération chirurgicale, un examen approfondi de la pyramide nasale et de l’harmonie avec les autres caractéristiques du visage sont effectués à côté d’un examen endo-nasal. Une simulation du résultat désiré peut être réalisée à l’aide de photos. L’image virtuelle obtenue doit être considérée comme un guide pour aider à comprendre les souhaits et les attentes du patient. Néanmoins, il convient de comprendre que le résultat final peut être légèrement différent et non une copie exacte de ce qui est dans notre imagination. Un contrôle préopératoire sera effectué accompagné de la prescription de quelques médicaments à base d’antibiotiques et d’antidouleurs. Pour certains types d’anesthésie, vous devez jeûner (ni manger ni boire) pendant six heures avant l’opération, il convient donc de discuter avec un anesthésiste afin de dégager toutes les informations nécessaires au déroulement de l’opération.

Avant rhinoplastie

La rhinoplastie est habituellement pratiquée dans une clinique, c’est un type d’opération lourde qui nécessite la présence d’une équipe opératoire pluridisciplinaire. On doit arriver tôt à l’hôpital et on doit éviter de longues expositions au soleil. Cependant, dans certains cas, un séjour de courte durée à l’hôpital peut être préférable dans le cas où vous avez des antécédents. De préférence, la patient est hospitalisé le matin ou la veille de l’intervention. Généralement, chaque chirurgien adopte sa propre technique spécifique qu’il adapte avec les besoins du patient pour obtenir les meilleurs résultats dans chaque cas clinique. Nous pouvons cependant donner quelques points de base communs à toutes les opérations esthétiques du nez. L’incision en règle générale, doit être invisible, cachée à l’intérieur des narines ou sous la lèvre supérieure, il n’y a donc pas de cicatrices visibles pour les chirurgiens habitués à pratiquer ce type d’opérations. Il peut toutefois être nécessaire d’utiliser une incision externe qui sera cachée sous la lèvre supérieure. Il peut être nécessaire d’utiliser une incision externe dissimulée à la base des ailes nasales en réduisant les narines, ou à travers la columelle, entre les narines pour réaliser une plastie « ouverte » (à la structure interne du nez). Cela peut être utilisé lors de la réparation des déformations graves ou lors de quelques opérations de retouches nasales (rhinoplastie secondaire).

Après rhinoplastie

Les incisions sont fermées avec de fines sutures, généralement généralement en fils résorbables. Les narines sont remplies de coton médical pour absorber les liquides sans bloquer la respiration. Un pansement externe est appliqué à côté d’une structure plastique ou métallique moulée et fixée au nez. L’opération peut prendre entre 45 minutes et 2 heures selon les exigences spécifiques et la complexité des cas. Après l’opération, il y’aura rarement de la douleur, c’est plutôt le fait que l’ouate rend impossible de respirer par le nez qui génère le plus d’inconfort, il suffit donc de respirer par la bouche pendant les premiers jours. On peut observer l’enflure autour des paupières avec des ecchymoses qui varient en degré et en durée pour chaque patient. Pendant les premiers jours, on conseille le repos, sans contrainte physique. L’ouate est enlevée 2 à 5 jours après l’intervention. Le nez apparaîtra plus grand à cause de l’enflure et il sera encore difficile de respirer à cause de l’enflure et la présence possible des gouttes de sang qui bloquent les narines. Les signes visibles de l’opération disparaîtront progressivement et le retour à la vie sociale et professionnelle normale est possible après 10 à 20 jours. Le sport et la pratique des activités pénibles sont à éviter dès la sortie de la chambre opératoire. A compter de cette date, il faut éviter l’exercice pendant 3 mois. Heureusement, les complications réelles sont rares à la suite d’une rhinoplastie qui est correctement effectuée. Dans notre clinique, toutes les opérations se déroulent dans les bonnes conditions, les patients sont complètement satisfaits du résultat. Bien qu’une complication soit tout à fait normale, vous devez être conscient que les problèmes suivants sont possibles :

  • Saignements : ces complications peuvent se produire dans les premières heures suivants la chirurgie nasale. Si l’hémorragie persiste, il faut ajouter plus d’ouate et retourner dans la salle d’opération pour arrêter toute hémorragie.
  • Les Hématomes : ils doivent être drainés s’ils sont trop douloureux ou trop grands. Les Infections, en dépit de la présence naturelle des germes dans les narines, sont des complications très rares. La catégorie de cicatrices qui est qualifiée d’anormale peut concerner les cicatrices externes qui exigent parfois une deuxième procédure. Les petites cicatrices guérissent spontanément sans laisser de traces, mais la nécrose cutanée, très rare, laissera une cicatrice étroite.
  • Les risques ne doivent pas être surestimés, mais vous devez être conscient qu’une opération, même mineure, a toujours un certain nombre de facteurs imprévisibles. Vous pouvez être rassuré si vous êtes opéré par un chirurgien plasticien qualifié, il aura l’expérience et les compétences nécessaires pour éviter toute complication aussi minime soit-elle afin de vous garantir le succès total de l’opération.