fbpx
Tout savoir sur l’injection de Plasma riches en plaquettes

Tout savoir sur l’injection de Plasma riches en plaquettes

L’utilisation esthétique des avantages  de croissance plaquettaires n’est pas une exclusivité pour le domaine cosmétique, d’ailleurs on utilise la croissance plaquettaire dans la lutte contre les pandémies, le traitement des brulures, la reconstruction cellulaire, la fécondation assistée et la dernière utilisation se passe dans les laboratoires de recherche de vaccin contre Covid. L’utilisation médicale de cette croissance biologique date depuis 25 ans en chirurgie esthétique et plastique mais date de plus d’un siècle dans l’amélioration des processus de cicatrisation et guérison de certaines maladies articulaires.

En 2013, Le joueur de Tennis Rafael Nadal a eu recours à des injections PRP pour traiter sa tendinite chronique au genou ; les résultats étaient rapides, Rafael Nadal a regagné son classement de leader mondial du Tennis après 5 mois d’arrêt d’entrainement ou de compétitions sauf peut-être pour quelques marches légers.

PRP plasma riche en plaquettes késako?

Le plasma riche en plaquettes, ou PRP, est une substance qui favorise la guérison par réaction cellulaire en l’injectant dans le sang. Le plasma est un composant naturel de notre sang qui contient des « facteurs » spéciaux, sous forme de protéines favorisant la coagulation naturelle du sang.

Il contient également des protéines qui soutiennent la croissance naturelle de la cellule. Les chercheurs ont produit le PRP en isolant le plasma du sang et en le concentrant par le processus de centrifugation. Etant donné que le plasma est un sérum incluant des facteurs de coagulation et des protéines, les plaquettes sont des cellules sans noyau avec des mitochondries, des microtubules et des alpha granules. Le nombre d’alpha granules varie entre 50 et 80 par plaquette.

Ces alpha granules sont très importantes dans la synthèse, le stockage et la libération des protéines bioactives responsables de la croissance et l’hémostase (la coagulation du sang) et la cicatrisation des blessures et brûlures. Les arabes étaient les premiers à utiliser des injections à base de PRP dans le traitement des blessures des chevaux de guerre. Les premières utilisations étaient décrites dans les livres d’Avicenne puis cette technique a été utilisé pour la première fois sur l’humain en 1968, par un dentiste allemand pour traiter les gencives.

Comment agissent les facteurs de croissance ?

Suite à une blessure des tissus, le processus de guérison se fait en 3 étapes.

  • Inflammation des tissus
  • La prolifération cellulaire
  • Remodelage des tissus

Au début, une inflammation des tissus est activée par les plaquettes. Pendant cette étape, les plaquettes libèrent une grande quantité de facteurs de croissance avec des taux très proches des niveaux de la croissance embryonnaire. Ensuite, ces facteurs de croissance activent la prolifération cellulaire de la matrice tissulaire ; ceci ne concerne que les tissus autour des cellules.

La dernière et la troisième étape est la phase la plus importante : le remodelage des tissus, c’est le résultat de cascade des facteurs de croissance mentionnés dans la première et la deuxième phase, ce processus est une forme de réorganisation des tissus cicatrisés.

 

 

Méthode de préparation et d’utilisation PRP ?

Pour pouvoir utiliser la préparation PRP, les médecins effectuent un prélèvement sanguin, les tubes sont centrifugés en quantité nécessaires afin de séparer le Plasma Pauvre en Plaquettes (PPP) de Plasma Riche en Plaquettes (PRP) et des fibrinogènes. PPP représentant 5% du sang tandis que PRP représentant 40% du sang. Les granulocytes et des leucocytes représentant 55% du sang.

Le prélèvement sanguin est personnel, il ne doit jamais être injecté à une autre personne, sinon ça peut causer des maladies tissulaires et des inflammations intracellulaires. La centrifugation permet d’augmenter la concentration en plaquettes et en facteurs de croissance. Les alpha granules des plaquettes, rendent le PRP actif et efficace. La proportion des alpha granules dans le sérum change selon la technique de centrifugation utilisée.

La proportion varie entre 200 à 600%, on choisit la proportion convenable selon l’utilisation médicale. La meilleure technique de centrifugation permet d’obtenir la proportion la plus élevée  en alpha granules.

Quelles précautions prendre en cas d’injection de PRP

Vous devez renoncer à la prise des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Les coagulants sont également interdits les jours précédents et les deux semaines qui suivent l’injection PRP. La consommation des produits alcooliques risque d’inhiber l’action des Alpha granules ce qui bloque les effets stimulateurs du PRP. On évitera les soins locaux anti-inflammatoires y compris l’application de poche de glace de refroidissement.

Types PRP et déroulement d’une séance d’injection ?

Deux techniques principales peuvent être utilisées dans le processus de centrifugation, simple ou double centrifugation.  La composition du PRP, change selon la technique utilisée. On effectue la double centrifugation dans le traitement des pathologies ostéoligamentaires, l’injection PRP ne doit contenir ni granulocytes, ni leucocytes et doit être sauvegardé de façon à éviter la coagulation.

Pour avoir une utilisation efficace du PRP, 2 à 3 injections à 4 à 6 semaines d’intervalle sont primordiales pour que les résultats soient remarquables, rapides et efficaces.  

L’injection peut être douloureuse car on ne peut pas appliquer des anesthésiques durant cette période. Le pH du produit anesthésiant perturbe l’activation des granules plaquettaires ce qui inhibe la fonction pour laquelle la technique a été conçue et adoptée. Il faut éviter la prise des médicaments formés de molécules paracétamol ces médicaments en contrent l’effet de PRP .

Utilisations PRP ?

  • Rajeunissement visage
  • stimulation anabolisme (réparation) du cartilage
  • diminution du catabolisme (destruction) du cartilage
  • Effet bénéfique sur l’homéostasie articulaire (capacité à conserver son équilibre)
  • diminution de l’inflammation et hyperplasie synoviale (développement de la membrane autour de l’articulation).
  •  PRP est utilisé à la place d’acide hyaluronique dans l’arthrose de l’épaule
  • PRP est utilisé dans le cas tendinite de la coiffe
Les commentaires sont clos.