fbpx
Implant Mammaire Tunisie : Les formes d’un implant

Implant Mammaire Tunisie : Les formes d’un implant

Un implant mammaire est composé de 2 éléments : une enveloppe et un produit de remplissage. L’enveloppe, toujours constituée de silicone élastique (élastomère de silicone) , celle-ci peut être lisse ou texturée. Le produit de remplissage peut être du sérum physiologique ou bien du gel de silicone. On définit le volume de la prothèse en mml ou en grammes.

Les prothèses mammaires gonflables au sérum physiologique.

Le remplissage de la prothèse se fait durant l’intervention, au moyen de sérum physiologique. Ces prothèses présentent un double avantage, elles s’adaptent facilement au volume souhaité durant l’intervention et sont d’une totale innocuité en cas de fuite. Leur défaut principal est leur consistance, moins naturelle comparée aux prothèses en gel de silicone.

Les prothèses mammaires pré-remplies en gel de silicone

Elles offrent en général une consistance plus naturelle, cependant leur inconvénient majeur est le risque de fuite de silicone en cas de rupture, ce qui impose alors un changement de l’implant. En mai 1994, la France avait été le seul pays d’Europe è interdire l’usage de ces prothèses. Elles ont été réintroduites sur le marché en 2001, aucune étude épidémiologique n’ayant pu établir une relation de cause è effet entre le gel de silicone et la découverte de maladies auto-immunes ou de cancers.
Ils existent plusieurs formes de prothèses :
• Rondes à profil plus ou moins haut, permettant de choisir une projection différente suivant le souhait exprimé
• Anatomiques, en forme de goutte ou asymétriques, avec une forme inversée entre le droit et le gauche, donnant un aspect naturel.

Les effets spécifiques aux implants mammaires

  •  Formation des plis ou aspect de « vagues »: Il arrive que le pli de l’enveloppe de l’implant ait un aspect de « vagues » palpables ou visibles dans les parties supérieures du sein. En effet, la prothèse, pour rester souple n’est jamais remplie sous tension. Cette situation est plus souvent constatée lorsque que le revetement cutané et glandulaire initial est faible.
  • Contracture capsulaire et coque fibreuse: Tout implant peut générer la formation d’une capsule fibreuse. Cette membrane fibreuse qui se forme dans le but d’isoler un corps étranger de l’organisme et de le protéger, peut s’épaissir ou se rétracter et former ainsi une contracture capsulaire (coque fibreuse autour de l’implant). Quatre stades de fermeté, de l’aspect normal, indétectable, aux formes sévères (avec sein dur, rond, fixé et parfois douloureux) peuvent être constatés. Une intervention chirurgicale permet de corriger cette déformation.
  •  Rupture et dégonflement : Il arrive, de manière exceptionnelle, à la suite d’un traumatisme violent ou sans raison, que l’implant se rompe, se dégonfle. Dans ce cas il est nécessaire de le changer.
    Il n’y a pas de durée de vie des prothèses mammaires, la devise est de ne ré intervenir que si les implants posent problème.
Les commentaires sont clos.