Cicatrices d’une abdominoplastie : les divers types et leur traitement

L'abdominoplastie est une intervention de la chirurgie de la silhouette dont le but consiste à supprimer les excédents cutanés et les surcharges graisseuses localisées sur la paroi abdominale. L’intervention consiste donc d’une part, à aspirer les excès adipeux à l’aide de canules mousses. Cette technique d’élimination des graisses est la liposuccion abdominale. D’autre part, le chirurgien doit pratiquer une dermoplipectomie abdominale ou un lifting du ventre pour enlever la peau en excès. Cette intervention impose donc d’intervenir sur la peau du ventre, ce qui laisse nécessairement des cicatrices.

abdominoplastie en tunisie

Types de cicatrices abdominoplastie

Il existe deux techniques de lipectomie abdominale, et donc deux types de cicatrices distinctes pour une chirurgie de la paroi abdominale. Le choix de l’une ou l’autre de ces techniques dépend du cas de chaque patient, et aussi du plasticien.

- Cicatrice sus-pubienne

La première technique consiste à retirer la peau abîmée située entre le pubis et le nombril. Puis à redraper la peau restante au-dessus du pubis vers le bas. Cette technique laisse une cicatrice horizontale qui peut aller d’une hanche à une autre. La rançon cicatricielle dépend de la quantité de peau enlevée. Mais la cicatrice se situe au-dessus du pubis.

- Cicatrice péri-ombilicale

Cette technique implique une transposition du nombril. Le chirurgien descend les tissus de la région sus-pubienne à la région ombilicale. La peau est donc entièrement remise sur l’abdomen. Le nombril est alors recréé lors du redrapage, ce qui laisse une cicatrice autour du nombril.

Evolution de la cicatrice

La cicatrice d’une abdominoplastie est fine généralement et linéaire. Elle évolue avec le temps. C’est une cicatrice hyperplasique, donc caractérisée par une inflammation, une rougeur lors des 2 premiers mois. Puis, elles blanchissent avec le temps et la cicatrice finale n’apparaît qu’au bout d’un an. Toutefois, on peut noter une difficulté de cicatrisation chez certains patients, les fumeurs notamment. Ou des cas de cicatrices hypertrophiques ou chéloïdes qui exigent un traitement.

Traitement cicatrices abdominoplastie

Une cicatrice hypertrophique ou chéloïde de l’abdominoplastie se caractérise généralement par une hyperplasie, une hyperpigmentation de la cicatrice. Ce sont généralement des cicatrices qui persistent au-delà d’une année. Mais contrairement à la chéloïde, une hypertrophie de la cicatrice abdominale régresse après 18 mois tandis que l’autre persiste au-delà de cette période. Le traitement envisagé pour une cicatrice chéloïdienne de l’abdominoplastie peut être une corticothérapie. Dans ce cas, il est injecté dans la cicatrice chéloïde une dose de corticoïde chaque 2 mois et ceci peut durer sur 1 an. On peut envisager aussi une chirurgie de retouche de l’abdominoplastie, et dans ce cas, procéder à une réintervention qui consiste à l’ablation de la chéloïde. Le résultat peut ne pas toujours être bénéfique quand on sait qu’une cicatrice ne disparaît jamais complètement. On peut aussi penser à un traitement laser de la cicatrice.